30
Juin
Les aidants familiaux et la souffrance

Il y a près de 11 millions d’aidants familiaux en France qui accompagnent un de leurs proches en état de dépendance ou en situation de handicap. Tout au long de leur parcours d’aidant, ces personnes expriment toutes les mêmes besoins : aide aux démarches administratives, soutien et répit, informations, formations et aides financière.

Grâce à des associations comme La Maison des Aidants ou Aidant Attitude, elles trouvent du soutien et du réconfort par les rencontres et les échanges avec d’autres aidants familiaux. Cependant, faute de ressources financières suffisantes, ces associations ne peuvent pas répondre à tous leurs besoins, qui se transforment souvent en véritable souffrance.

Le rôle de l'aidant familial

L’aidant familial intervient auprès de l’un de ses proches, lorsque celui-ci en a besoin, qu’il s’agisse d’un enfant, d’un adulte en situation de handicap, ou d’un senior dépendant. Il l’accompagne dans les activités de la vie quotidienne, de manière plus ou moins régulière, quel que soit son lien de parenté avec lui.

Majoritairement par souci financier, les aidants familiaux ne peuvent pas envisager le placement en établissement spécialisé pour l’aidé et ils supportent ainsi toute la charge qu’incombe le maintien à domicile. Un quart des aidants consacre 7 à 20 heures hebdomadaires à aider leur proche avec qui ils vivent.

L’aidant naturel n’est ni préparé, ni formé à ce nouveau rôle qui demande un investissement de chaque instant. 70 % des aidants familiaux n’ont pas conscience de leur statut, ce qui démontre à quel point ils sont peu informés sur leurs droits ou les assistances qui leur sont dédiées.

La souffrance des aidants familiaux

La charge portée par l’aidant familial est variable en fonction de différents facteurs comme l’âge de l’aidé ou son degré de dépendance par exemple. Dans tous les cas, elle reste très difficile à supporter. L’aidant se sent seul et isolé. Il a l’impression de faire des sacrifices constants et de ne plus avoir de temps pour lui ce qui se constate dans les faits. La charge psychique peut elle aussi être très lourde. Un tiers des aidants se soucie ainsi en permanence de leur proche aidé !

Epuisement, fatigue chronique voire épisode dépressif… Les charges émotionnelles et physiques font elles aussi partie du quotidien des aidants familiaux ! 9 aidants sur 10 avouent ressentir une « charge lourde », à se dire « fatigués moralement » et 8 sur 10 à se dire « fatigués physiquement ». Plus inquiétant encore, plus de la moitié d’entre eux  reconnaissent que leur rôle d’aidant affecte leur propre santé.

4 millions d’aidants familiaux doivent en plus concilier vie d’aidant et vie professionnelle. Conserver leur emploi est essentiel financièrement et socialement. Cependant, les entreprises, peu sensibilisées à cette thématique, ne se montrent pas toujours compréhensives vis-à-vis de cette situation ce qui ce qui peut être source de stress pour l’aidant.

A cela s’ajoute la gestion d’à-côtés administratifs, financiers et matériels. Par surinvestissement et manque de temps, les aidants familiaux n’ont pas toujours la possibilité de s’informer sur les dispositifs qui peuvent les épauler et se retrouvent seuls à devoir assurer toutes ces responsabilités.

L'insuffisante réponse des pouvoirs publics

Les pouvoirs publics ont pris récemment conscience du rôle des aidants et de leurs difficultés, leur conférant ainsi un statut et des droits. Cependant, ces derniers restent encore trop limités et ne répondent pas à la pluralité de situation que connaissent les 11 millions d’aidants familiaux français.

Lors de la campagne présidentielle, pratiquement tous les candidats ont présenté des réformes afin d’aider les aidants. Le Président de la République, Emmanuel Macron, avait avancé plusieurs pistes de réflexion :

  • Permettre aux personnes âgées de mieux vivre en augmentant le minimum vieillesse,
  • Prévenir la dépendance en créant un service sanitaire de 3 mois auquel participeraient tous les étudiants en santé,
  • Aider au maintien à domicile en développant les soins à domicile,
  • Accompagner les aidants dans leur engagement en leur permettant de concilier vie professionnelle et rôle d’aidant par exemple,
  • Améliorer la vie quotidienne des personnes en situation de dépendance en développant la télémédecine sur l’ensemble du territoire,
  • Soutenir les acteurs qui œuvrent dans le champ du vieillissement.

Toute la question est maintenant de savoir si oui ou non ces réformes aboutiront, et si oui, quand elles seront effectives.

Quelles sont les solutions pour pallier à cette souffrance ?

L’entreprise SPB Family a imaginé l’aidant de tous les aidants : Family Aidant

Ce service adapte ses réponses aux besoins et attentes exprimés par chaque aidant naturel, aides aux démarches administratives et aide financière, répit, formations et informations. Il propose aux aidants des solutions concrètes en mettant à leur disposition des professionnels de santé agréés et des conseillers formés par des associations d’aidants comme La Maison des Aidants.

  • Démarches administratives & aides financières : SPB Family vous accompagne dans vos démarches administratives et vous informe sur les aides financières disponibles grâce à un service juridique disponible en illimité 6 jours sur 7. Réalisation de bilans personnalisés et aide à la décision font également partie des services proposés.
  • Formations & informations : SPB Family l’a compris, chaque situation est unique, c’est pour cela que la formation de l’aidant se fait à domicile pour tenir compte de son environnement. SPB Family recherche en complément les personnels de santé adaptés et accompagne l’aidant dans le choix du matériel ou appareillage le plus adapté.
  • Soutien psychologique et répit : SPB Family offre à l’aidant naturel la possibilité de parler de ses difficultés au téléphone ou en face à face, avec un conseiller qui connait son dossier et qui est formé au rôle de l’aidant. Une enveloppe de 100 unités est également mise à sa disposition pour lui permettre de s’accorder un peu de repos.
  • Urgences et immobilisation imprévues de l’aidant : SPB Family assure le relais lorsque l’aidant est hospitalisé de manière imprévue. Capital financier débloqué, intervention d’une auxiliaire de vie ou taxi mobilité pour l’aidé… L’aidant naturel peut se concentrer sur son rétablissement.

Dès la souscription, sans délai d’attente, ni délai de carence, l’aidant bénéficie d’un contrat clair et complet et d’une véritable simplicité des démarches : numéro d’appel dédié, accueil personnalisé, interlocuteur compétent et formé aux problématiques de l’aidant.

Le parcours de l’aidant est encore un parcours du combattant, et les pouvoirs publics ne peuvent complètement faire face à cette situation. Afin de répondre réellement aux difficultés que rencontrent les aidants familiaux en France, SPB Family a inventé la seule et première solution qui répondra à tous leurs besoins. Si vous souhaitez en découvrir plus, consultez le détail de notre offre.

SOURCES

Laissez un commentaire

Your email address will not be published.

UNE QUESTION ? BESOIN D'UNE INFORMATION ? APPELEZ-NOUS : 05 24 99 08 09 | 0 808 800 500CONTACTEZ-NOUS
+