04
Août
Décès et accident : protégez votre famille

Les décès accidentels représentent environ 35 000 décès par an en France : un nombre important qui entraîne des conséquences lourdes pour l’entourage du défunt.

Aujourd’hui le décès accidentel est défini « comme l’atteinte corporelle, provenant de l’action soudaine et violente d’une cause extérieure et indépendante de la volonté d’une personne » (SPB Family). En France, on constate que ces décès sont dus à différents types d’accidents : les accidents de la vie courante, les accidents domestiques et les accidents de la route.

Suite à ces accidents, de nombreuses conséquences psychologiques et financières sont à la charge des proches. Pour vous aider à pallier aux difficultés qu’engendre un décès accidentel SPB Family vous accompagne dans cette épreuve.

Les conséquences d’un décès accidentel

Lors d’un décès accidentel, les conséquences sont nombreuses et difficiles à gérer. Tout d’abord au niveau psychologique, les proches de la victime ressentent le besoin d’être soutenus moralement. Effectivement, un décès par accident entraîne un changement brutal de rythme de vie et d’habitudes : une difficulté qui demande un véritable soutien psychologique pour la famille.

Ces conséquences peuvent donc atteindre le moral des proches, mais aussi leurs finances.  En effet, les coûts engendrés par un décès accidentel sont également à prendre en compte et sont quelques fois très élevés. Concernant les frais d’obsèques pour la crémation, il faut compter entre 2 600€ et 6 300 € et pour l’inhumation entre 2 000 € et 7 600 €. Des sommes parfois excessives que certains proches ont du mal à réunir. Il faut également s’occuper des factures en cours, de l’administration et des droits de succession : des répercussions qui demandent du temps et du financement.

Les démarches à suivre après un décès accidentel

Afin de vous aider dans ces moments douloureux, SPB Family vous explique quelles sont les démarches à réaliser suite au décès accidentel de l’un de vos proches.

Le plus rapidement possible après le décès, il est nécessaire d’avertir la police ou la gendarmerie et d’établir le certificat de décès. Ensuite, en fonction de la volonté de la victime, il faudra que vous procédiez soit au don de son corps à la science, soit à l’organisation d’obsèques. Enfin, vous devez déclarer le décès auprès de la mairie, pour obtenir un acte de décès.

Durant la semaine qui suit l’accident, il conviendra de préparer les obsèques et de préciser le déroulement pour l’inhumation ou la crémation. Contactez un organisme de pompes funèbres et demandez un devis afin d’éviter les mauvaises surprises. Côté financement, il est possible de retirer un maximum de 5 000 euros sur le compte du défunt pour l’organisation de ses obsèques si ses finances le permettent.

Pendant le mois après l’accident, il faudra s’occuper des papiers relatifs à l’acte de décès : une copie de l’acte et la mise à jour du livret de famille. Il est également nécessaire de déclarer son statut d’héritier auprès d’un notaire. Par la suite, vous devrez trier les papiers de la victime et faire appel à un huissier concernant le mobilier. Enfin, il est important de prévenir les banques pour bloquer les comptes et de vous informer sur les éventuelles assurances dont vous pouvez être le bénéficiaire, comme une assurance vie, décès, habitation ou véhicule.

Au cours des 6 mois qui suivent, le notaire va gérer la succession. Une fois celle-ci réglée, il faudra établir une déclaration et payer les droits de succession. Pour le véhicule, il vous suffira de modifier le certificat d’immatriculation.

L’année suivant le décès accidentel, une déclaration des derniers revenus du défunt devra être faite à l’administration fiscale.

Les aides de l'Etat

En ce qui concerne les aides de l’Etat, il faut savoir que la Sécurité Sociale intervient lors de la survenance d’un décès et que l’Etat verse un capital de 3 415 € (www.service-public.fr) aux bénéficiaires et une rente pouvant aller jusqu’à 50 % du salaire du défunt. Mais, pour jouir de ces droits, le défunt doit soit exercer une activité salariée, être au chômage et percevoir une allocation de pôle emploi, être titulaire d’une pension d’invalidité, soit bénéficier de l’assurance décès.

Ces aides vont permettre d’atténuer les difficultés rencontrées lors d’un décès accidentel, mais pas d’y remédier. C’est pourquoi SPB Family a créé la garantie Family Protection : une garantie qui accompagne vraiment vos proches en cas de décès accidentel.

L'ASSURANCE PROTECTION DE SPB FAMILY

SPB Family vous propose l’assurance décès accidentel Family Protection qui aide vos proches sur les plans financier, pratique et psychologique. Cette garantie est simple et efficace. En effet, avec la garantie Family Protection, vous êtes couvert dès votre adhésion, il n’y a ni délai de carence, ni franchise.

Pour les bénéficiaires du capital garanti, l’adhérent choisi la ou les personnes qui recevront les prestations. Mais, si l’adhérent ne souhaite pas écrire une clause bénéficiaire personnalisée, alors les  bénéficiaires sont : le conjoint, les enfants ou les héritiers. L’adhérent peut à tout moment, sous réserve d’en informer SPB Family, modifier la désignation des bénéficiaires.

SPB Family met à votre disposition une assistance immédiate qui s’occupe de vos proches en cas de décès accidentel : l’assistance prend en charge vos enfants et le rapatriement du corps, accompagne votre famille dans les formalités et met à disposition une aide psycho-sociale ainsi qu’une aide ménagère par exemple. Des services complets pour aider vos proches en cas de décès accidentel.

Afin de protéger votre famille, cliquez ici et retrouvez le détail de la garantie Family Protection.

Laissez un commentaire

Your email address will not be published.

UNE QUESTION ? BESOIN D'UNE INFORMATION ? APPELEZ-NOUS : 05 24 99 08 09 | 0 808 800 500CONTACTEZ-NOUS
+