31
Mai
Témoignages face à la dépendance

Marie, 48 ans est gérante d’une entreprise et mère de trois enfants. Il y a deux ans, après avoir vu sombrer sa tante dans la dépendance, cette femme très occupée a encouragé sa mère à souscrire une assurance autonomie.

Elle témoigne.

Dépendance et perte d'autonomie : le témoignage de Marie

Je suis issue d’une grande famille du Nord. J’ai 12 oncles et tantes et 45 cousins-cousines. Chez nous, la famille ça veut vraiment dire quelque chose ! Il y a quelques années, l’une de mes tantes a perdu son autonomie suite à une fracture du col du fémur. Seule sa fille a pu s’occuper d’elle car ses deux fils habitaient trop loin.

Au détour d’un repas familial, ma cousine s’est confiée à moi : « Faire ses courses et un peu de ménage, ça ne me dérange pas, mais m’occuper de la vie intime de maman, c’est au-dessus de mes forces. Et venir vivre avec elle, c’est impossible. » Son état s’est malheureusement dégradé très vite et ma tante a fini par être placée dans un EPHAD médicalisé. Comme ses revenus ne lui permettaient pas de couvrir l’intégralité des frais, ses trois enfants ont dû participer à hauteur de 150 €/mois.

Certes il existe des aides, mais l’Etat ponctionne en priorité les obligés alimentaires, tant pis si cela vient bouleverser leur équilibre budgétaire. J’ai réalisé que si ma tante avait souscrit une garantie autonomie, ses enfants n’auraient pas eu à se serrer la ceinture.

Une assurance contre la perte d'autonomie

Leur expérience m’a incitée à pousser ma mère à s’assurer contre la dépendance. A 70 ans, elle est encore en pleine forme mais j’habite à 800 kilomètres et mon père qui a déjà 82 ans sera trop vieux pour prendre soin d’elle si elle venait à perdre son autonomie. Cette solution nous a tous rassuré.

Je sais que si maman devient dépendante, l’argent nécessaire à sa prise en charge sera débloqué immédiatement alors que les délais d’obtention de l’APA ont tendance à s’allonger. Ni mes frères ni moi n’auront besoin de prendre des jours de congés en attendant la réponse du département. En outre, si son état génère des frais supérieurs à ses revenus, ils seront pris en charge par l’assurance ; Nous n’aurons pas à puiser dans notre budget. L’Etat providence fait beaucoup mais il ne peut pas tout.

Aujourd’hui les gens assurent leur santé, leur maison et même leurs animaux ! Il est temps qu’ils assurent leur vieillesse ! En souscrivant une garantie autonomie, les seniors protègent leur descendance. Ils lui permettent également de ne partager que les bons moments. Le temps n’est pas extensible. Si l’état de santé de ma mère venait à se dégrader, je préférerais savoir que je lui rends visite pour partager un bon repas plutôt que faire ses poussières ou remplir son frigidaire !

Psychologiquement, cela n’a pas de prix. En étant aidée par des professionnels, elle garde d’une certaine manière son autonomie vis à vis de nous, ses enfants.

L'ASSURANCE DÉPENDANCE DE SPB FAMILY

Il est important que les aidants s’épanouissent dans leur vie professionnelle et personnelle. C’est pourquoi, SPB Family a conçu une assurance dépendance adaptée à chaque personne. Elle propose d’apporter des soins aux personnes dépendantes permettant à l’aidant de se reposer et d’être accompagné.

Laissez un commentaire

Your email address will not be published.

UNE QUESTION ? BESOIN D'UNE INFORMATION ? APPELEZ-NOUS : 05 24 99 08 09 | 0 808 800 500CONTACTEZ-NOUS
+